Oncofreezing : de plus en plus de patients remboursés en Belgique

Publié le : 2 novembre 2018

La ministre belge de la Santé Publique, Maggie De Block, a annoncé que deux nouvelles catégories de patients allaient avoir droit au remboursement de leur matériel génétique, dans le cadre de cancers risquant d’altérer la fertilité : « des femmes atteintes d’une tumeur bordeline de l’ovaire (non cancéreuse) et des patients souffrant d’une affection hématopoïétique, comme la thalassémie ou la drépanocytose, nécessitant une greffe de cellules souches ».

 

Il s’agit de prélever chez les patients, avant traitement du cancer, des ovocytes, des spermatozoïdes, des tissus testiculaires ou des tissus ovariens, et de les congeler jusqu’au jour où le patient aura un « désir d’enfant ». Cette congélation, déjà remboursée depuis avril 2017 pour certains cancers coûte entre 1 300 € – sperme, tissu testiculaire ou ovarien –  et 3 400 € -ovocytes.

 

Voir aussi :

Autoconservation des ovocytes : assurance maternité ou leurre ?

En Belgique, l’oncofreezing remboursé et étendu à de nouveaux patients

Autoconservation des ovocytes : Marianne Durano dénonce les avis et contre-avis du CCNE

Enquête : une femme sur six regrette d’avoir eu recours à la conservation de ses ovocytes

<p>RTBF (02/11/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres