L’OMS alerte sur la pénurie mondiale de soins palliatifs

Publié le 7 Oct, 2021

Selon le communiqué de presse de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), « les soins palliatifs sont un droit humain et un impératif moral de tous les systèmes de santé ». Ils « améliorent la vie des patients et de leur famille ». Pourtant seule une personne sur dix dans le monde ayant besoin de soins palliatifs les reçoit. Ainsi, chaque année, 56,8 millions de personnes auraient besoin de soins palliatifs et 78% d’entre elles vivent dans « des pays à revenus faibles ou intermédiaires ». Or, le vieillissement de la population et l’augmentation des maladies non transmissibles (cf. L’AP-HP lance une nouvelle offre de soins palliatifs à domicile ;  171 millions d’euros pour les soins palliatifs) va accroitre la demande.

De nouvelles ressources 

Face à l’urgence d’accéder à des services de soins palliatifs de qualité, l’OMS met en place de nouvelles ressources.

Tout d’abord, un rapport technique de l’OMS donnera des « indicateurs de soins palliatifs pour les pays ». Ils seront utilisés « pour évaluer et surveiller la prestation de services de soins palliatifs ». Les données fiables permettront des prises de décisions adaptées en vue de l’amélioration des soins et de l’élargissement de l’offre au plus grand nombre.

« La deuxième ressource est une note technique sur la qualité des services de santé et des soins palliatifs. » Son but est « d’améliorer la qualité des services de soins palliatifs ». Pour l’instant, cette évaluation repose essentiellement sur « la consommation d’analgésiques opioïdes ». Ils sont en effet, « essentiels au soulagement de la douleur ». Mais, ils ne constituent qu’un élément essentiel parmi d’autres.

Vers une généralisation des soins palliatifs

Il ressort de la pandémie l’impératif de soulager aussi bien les souffrances physiques que la douleur psychique liée à la séparation du malade de ses proches. Ce constat met en lumière la nécessité d’une formation sur les soins palliatifs pour tous les professionnels de santé, indispensable. En effet, la demande de soins palliatifs n’a pas pu être prise en charge par « les seules équipes spécialisées » (Cf. Les soins palliatifs : même, et surtout, en temps de crise sanitaire).

Source : Communiqué de presse de l’OMS (05/10/2021)

 

Partager cet article

Synthèses de presse

10_dpni
/ Diagnostic Prénatal

Le développement mondial du marché du test prénatal non invasif

Le marché du test de dépistage prénatal non invasif (DPNI) qui analyse l'ADN fœtal, devrait atteindre les 7,3 milliards en ...
Test de grossesse
/ IVG-IMG

IVG : « C’était tellement écrasant que je me suis mise à pleurer »

Erica avait toujours dit que si elle tombait enceinte de façon inattendue, elle ne garderait pas le bébé, mais brusquement ...
Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique
/ E-santé

Olivier Véran annonce le « déploiement national » de l’espace de santé numérique

Olivier Véran a annoncé hier le déploiement de l’ENS pour l’ensemble des français et des soignants, dès le 1er janvier ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres