OGM : les ministres n’abrogent pas les clauses de sauvegarde

Publié le : 3 mars 2009

Contrairement à l’avis de la Commission européenne, une large majorité des Etats européens a refusé hier de forcer l’Autriche et la Hongrie à cultiver le maïs génétiquement modifié MON810 de l’américain Monsanto. Seuls les ministres de l’environnement du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de la Suède, de la Finlande et de l’Estonie se sont prononcés en faveur de la levée des clauses de sauvegarde autrichienne et hongroise.

Au vu de ces résultats, la Commission pourrait suspendre ses procédures à l’égard de la France et de la Grèce qui, rappelons le, ont elles aussi interdit la culture du MON810 sur leur territoire.

<p>Le Figaro (P.A.) 03/03/09 - La Croix 03/03/09 - Libération 03/03/09 - Canoë.com 02/03/09 - Euro News.net 02/03/09 - L'Express.fr 02/03/09 - Romandie News 02/03/09 - EurActiv.com 03/03/09 - Le Monde (Philippe Ricard) 04/03/09</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres