OGM : le ”devoir de recherche”

Publié le 2 Mai, 2008

Revenant sur le débat suscité par la loi sur les organismes génétiquement modifiées (OGM), Valérie Pécresse, ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche, soutient que “nous avons un devoir de recherche” sur les OGM. Pour mener ce devoir, les chercheurs “ont besoin de sérénité, de confiance“. Elle souhaite donc que s’apaisent les tensions entre pro et anti-OGM ; ce que devrait faire la loi récemment votée qui “apporte toutes les garanties de transparence et de contrôle“.

 

Pour elle, les OGM pourraient être utiles dans la satisfaction des besoins alimentaires mondiaux, dans l’élaboration de traitements, de nouveaux biocarburants… “Le potentiel de la transgénèse végétale dépasse de très loin les exemples connus ou l’intérêt d’une seule entreprise“, conclut-elle.

Libération (Sylvestre Huet) 02/05/08

Partager cet article

Synthèses de presse

pixabay_-pregnant-1245703_640
/ Tous les autres thèmes

Rupture prématurée du sac amniotique : des réparations spontanées grâce au fœtus

Des scientifiques japonais de l'université de Kyoto se sont penchés sur des cas où le sac endommagé « se répare de ...
L’impact de la grossesse sur le cerveau du père
/ Tous les autres thèmes

L’impact de la grossesse sur le cerveau du père

"L’expérience des soins apportés à un nourrisson peut laisser une trace dans le cerveau des nouveaux parents" ...
Inde : Quatre femmes décèdent dans un "camp de stérilisation"
/ IVG-IMG

Inde : Quatre femmes décèdent dans un “camp de stérilisation”

Fin août, quatre Indiennes sont décédées dans un "camp de stérilisation" à la périphérie de la capitale de l’Etat de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres