Nouvelles auditions de la commission Leonetti

Publié le 17 Juil, 2008

La commission Leonetti, mise en place en avril dernier pour évaluer la loi sur la fin de vie, est revenue pour la première fois sur le cas de Chantal Sébire*. Elle a auditionné le docteur Daniel Brasnu, chef de service ORL à l’hôpital Georges Pompidou, qui avait été consulté par le chef de l’Etat au moment de l’affaire.

Ce dernier a rappelé que Chantal Sébire avait refusé un traitement qui offrait de 60 à 70% de chances de réussite. Il s’est prononcé contre toute forme législative qui dépénaliserait l’assistance au suicide ou introduirait une exception d’euthanasie. "J’ai très peur des dérives", a-t-il expliqué en citant l’exemple des Pays Bas. Il estime que la loi actuelle permet de traiter l’immense majorité des situations. "Il ne faut pas légiférer pour des cas exceptionnels", a-t-il précisé.

Même conclusion de la part de Delphine Mitanchez, néonatalogiste à l’hôpital Armand Trousseau qui s’occupe des grands prématurés. "La loi de 2005 définit de grands principes. Mais il ne semble pas possible d’aller plus loin. Au delà, il faut traiter au cas par cas", a-t-elle expliqué.

Les deux médecins ont souligné les progrès parcourus dans la prise  en compte des patients et des familles. En revanche, ils déplorent que la loi sur la fin de vie soit encore peu connue dans le monde hospitalier.

Les auditions de la loi Leonetti reprendront en septembre et s’achèveront mi-octobre.

*Agée de 52 ans et atteinte d’une tumeur incurable, Chantal Sébire avait demandé à la justice, mercredi 12 mars, la possibilité de "bénéficier d’un suicide médicalement assisté" (cf. Synthèse de presse du 13/03/08). Sa demande avait été refusée par le tribunal de grande instance de Dijon le 17 mars (cf. Synthèse de presse du 18/03/08). 2 jours plus tard, elle était retrouvée morte à son domicile, après avoir absorbé un barbiturique (cf. Synthèse de presse du 20/03/08).

La Croix (Bernard Gorce) 17/07/08

Partager cet article

Synthèses de presse

Interface cerveau-machine : le haut du corps maintenant
/ Transhumanisme

Interface cerveau-machine : le haut du corps maintenant

Un Suisse paralysé teste une technologie qui « lit ses pensées à l'aide d’une IA » et transmet ensuite des signaux à ...
Avortement dans la Constitution : l’avis favorable de la CNCDH
/ IVG-IMG

Avortement dans la Constitution : l’avis favorable de la CNCDH

La Commission nationale consultative des droits de l’homme a adopté un avis en faveur de l’inscription de l’avortement dans la ...
« Aide active à mourir » et soins palliatifs doivent être dissociés exhortent des députés
/ Fin de vie

« Aide active à mourir » et soins palliatifs doivent être dissociés exhortent des députés

Face au projet de loi annoncé, des députés exhortent à ne pas mettre soins palliatifs et « aide active à mourir » ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres