Nouvelle étape judiciaire dans l’affaire Vincent Lambert

Publié le 23 Mai, 2016

Le tribunal administratif de Chalon en Champagne avait rejeté en 2015 une demande d’arrêt des soins de Vincent Lambert déposée par son neveu François Lambert : ce 26 mai, les juges de la Cour d’Appel de  Nancy devront annuler ou confirmer cette décision.

 

Le Conseil d’Etat et la CEDH avaient estimé que « la continuation des soins de Vincent Lambert constituait une obstination déraisonnable. Deux avis qui laissaient penser que l’arrêt des soins allait être décidé à court terme ». Le nouveau médecin de Vincent Lambert à Reims, après avoir engagé une procédure collégiale d’arrêt des soins l’avait finalement stoppée. Une nouvelle procédure a alors été suscitée par François Lambert, son neveu, pour la reprendre.

 

Ce jeudi, l’avocat de François Lambert estime que la Cour d’Appel peut annuler la décision des juges de Chalons et « l’hôpital devra terminer la procédure collégiale, et prendre une nouvelle décision…Il peut aussi  annuler la décision et enjoindre l’hôpital de prendre une décision en 15 jours ou 1 mois, ou encore leur imposer d’interrompre le traitement ».

 

L’avocat des parents de Vincent Lambert, opposés à l’arrêt des soins, est convaincu quant à lui,  que la Cour d’Appel  « refusera d’enjoindre au CHU un arrêt des soins. Pour deux raisons : déjà parce que le droit dit que qu’il ne peut y avoir d’arrêt des soins sans procédure collégiale. Mais aussi parce que nous considérons que Vincent Lambert va mieux depuis janvier 2014, qu’il n’est plus dans un état végétatif ».

 

La bataille est loin d’être terminée, le Conseil d’Etat pouvant être saisi à l’issue de cette nouvelle étape par l’hôpital ou l’avocat de François Lambert.

AFP (Camille BOUISSOU) 24/05/2016

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres