Nouveau cas d’euthanasie en Dordogne

Publié le : 27 novembre 2003

Une infirmière de l’hôpital de saint-Astier (Dordogne) a été mise en examen pour avoir pratiqué une injection mortelle sur ordre d’un médecin à une patiente atteinte d’un cancer en phase terminale. L’infirmière et la généraliste ont été mises en examen pour « empoisonnement » et « complicité d’empoisonnement ».

Selon l’avocat de l’infirmière, elle avait accepté « d’accomplir ce geste, sur l’ordre d’un médecin qui était son supérieur et membre de la famille de la malade ».

 

Le conseil départemental de l’Ordre des médecins étudie ce dossier. « Le sujet de l’euthanasie est extrêmement difficile… car tous les cas sont uniques et particuliers » a déclaré son président, le  Dr Jean-Marie Faroudja.

<p>– Libération 27/11/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres