Niger : fermeture de deux centres de santé Marie Stopes « pour activité non autorisée »

Publié le 30 Nov, 2018

Le ministère de la Santé du Niger a procédé à la fermeture de deux centres médicaux gérés par l’ONG britannique Marie Stopes International, à Niamey et Maradi. Les enquêtes gouvernementales ont montré que des IVG étaient réalisées au sein des établissements, une pratique interdite par la loi sauf en cas de danger de mort de la mère.

 

Cette ONG exerce au Niger depuis 2014, selon un accord qui l’autorise à délivrer de la contraception et des conseils sur la grossesse. « L’avortement ne peut être considéré comme une méthode de contraception » ont rappelé les autorités.

 

Voir aussi :

Kenya : le ministère de la Santé impose à Marie Stopes International d’arrêter de pratiquer des IVG sur le territoire

Marie Stopes International valide les avortements par téléphone

Info Plus Gabon (29/11/2018)

Photo : Pixabay DR

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

istock-513987873
/ Fin de vie

Trisomie 21 et Covid : six fois plus de probabilité de ne pas être réanimé

Une étude indique qu’une personne porteuse de trisomie 21 et atteinte de Covid lors de l’épidémie avait six fois plus ...
Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?
/ Genre

Etats-Unis : la pandémie de Covid à l’origine de l’augmentation des dysphories de genre ?

Selon un rapport, le nombre de demandes de prise en charge pour des questions liées à l’« identité de genre » chez ...
Pilule
/ IVG-IMG

Pilule abortive : la Cour suprême américaine lève les restrictions

Les juges de la Cour suprême ont estimé que les plaignants, des associations de médecins ou des praticiens opposés à ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres