Nicaragua : une loi pour interdire l’avortement

Publié le 30 Oct, 2006

Depuis 1981, l’avortement était légalisé au Nicaragua en cas de danger de mort pour la mère, malformation fœtale, viol et inceste, et à condition d’obtenir l’accord de trois médecins et d’un proche de la mère. Jeudi, le Congrès du Nicaragua a adopté une loi interdisant l’avortement. Cette loi prévoit de punir les médecins pratiquant un avortement et les femmes y ayant recours, de 4 à 8 années de prison.

Le chef de l’Etat, Enrique Bolanos, doit valider le texte approuvé par l’assemblée parlementaire.

A l’origine de ce projet, le président du Nicaragua avait proposé une peine de 10 à 20 ans de prison pour les médecins, voire 30 ans si l’avortement était suivi d’un décès de la mère ou de traumatismes physiques ou psychologiques.

www.cyberpress.ca 27/10/06 – Présent (Jeanne Smits) 28/10/06 – Metro 27/10/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Euthanasie : en Espagne, un projet de réforme pour inclure les maladies mentales
/ Fin de vie

Euthanasie : en Espagne, un projet de réforme pour inclure les maladies mentales

Le ministère de la santé espagnol, avec l’aide des communautés autonomes, a travaillé sur une réforme du « Manuel de ...
cellules_souches_2_-_freeimages

Cellules souches : une nouvelle technique pour réparer les lésions corporelles internes

Des scientifiques ont utilisé des protéines conçues par ordinateur pour « diriger » des cellules souches humaines et former de ...
istock-89954120
/ PMA-GPA

La GPA, un droit de l’homme ?

Un nouveau document d'orientation du FNUAP suggère que la GPA devrait être considérée comme un élément de la « planification familiale ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres