Ni bons ni mauvais migrants

Publié le 2 Oct, 2007

A propos du projet de loi sur l’immigration qui autorise notamment le recours aux tests ADN pour les candidats au regroupement familial (cf. Synthèse de presse du 21/09/07), la Conférence des évêques de France a déclaré que "les chrétiens refusent par principe de choisir entre bons et mauvais migrants". D’après elle, les tests génétiques menacent le droit au regroupement familial et pourrait porter atteinte au sens de l’homme et à la dignité de la famille.

CEF.fr 29/09/07 – La Vie 04/10/07

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

booties-2047596_1920

Choisir le sexe de son futur bébé : un marché de 500 millions de dollars

Aux Etats-Unis, sélectionner le sexe de son futur enfant dans le cadre d’une fécondation in vitro est légal. Un marché ...
hacker
/ E-santé

Ecosse : des données relatives à la santé mentale d’enfants divulguées

Le NHS Dumfries and Galloway a confirmé que des données relatives à la santé mentale d’enfants ont été publiées par ...
pape_francois
/ Fin de vie

Pape François : l’euthanasie est « un échec de l’amour »

S’adressant aux participants du symposium sur les soins palliatifs, le Pape a rappelé que l’euthanasie « n’est jamais une source ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres