Nations Unies : création de “ONU Femmes”

Publié le 4 Juil, 2010

Le 2 juillet 2010, l’Assemblée générale de l’ONU a adopté à l’unanimité une résolution créant une nouvelle entité dédiée à "la cause des femmes". Nommée "Entité pour l’égalité de genre et l’autonomisation des femmes", ou pour faire plus bref, "ONU Femmes", cette nouvelle structure chargée de "promouvoir les droits et l’égalité des femmes" fusionnera 4 départements onusiens qui travaillaient jusqu’ici de façon séparée :
– la Division pour l’avancement des femmes (DAW),
– l’Institut international de recherche et de formation pour l’avancement des femmes (INSTRAW)
– le Fonds de développement des Nations Unies pour les femmes (UNIFEM),
– le Bureau du conseiller spécial pour les questions de genre et l’avancement des femmes (OSAGI).

L’Assemblée générale de l’ONU avait approuvé le principe de la création de cette structure en septembre 2009. Celle-ci intervient après quatre années de négociations entre les Etats membres et une campagne menée par l’Union européenne pour regrouper les agences onusiennes chargées de la condition des femmes. Appelée à devenir opérationnelle le 1er janvier 2011, "ONU Femmes" s’inscrit dans la réforme de l’ONU, commencée en 2005, qui vise à donner plus de cohérence à ses différents organes.

Ban Ki-moon, le secrétaire général de l’ONU, a affirmé que "cette instance renforcera de façon significative les efforts de l’ONU pour promouvoir l’égalité des sexes, donner aux femmes davantage de chances dans la vie et s’attaquer aux discriminations à travers le monde". Un secrétaire général adjoint, relevant directement de Ban Ki-moon, dirigera "ONU Femmes" : Michelle Bachelet, l’ancienne présidente chilienne, serait pressentie à ce poste. Les noms de Louise Mushikiwabo, ancienne ministre des Affaires étrangères du Rwanda, et Radhika Coomaraswamy, représentante spéciale du secrétaire général pour les enfants et les conflits armés, ont également été évoqués.

Radio-canada.ca 02/07/10

Partager cet article

Synthèses de presse

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »
/ Genre

Genre : les bloqueurs de puberté provoquent des problèmes de fertilité « irréversibles »

Selon une étude de la Mayo Clinic dévoilée fin mars, les bloqueurs de puberté peuvent provoquer des problèmes de fertilité ...
Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Un « embryon de synthèse » fabrique sa membrane basale

Une équipe de la Medical University of Vienna a mis en œuvre des « embryons de synthèse » pour caractériser ...
Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?
/ IVG-IMG

Allemagne : une première étape vers la dépénalisation de l’avortement ?

Une commission mandatée par le Gouvernement allemand a recommandé de dépénaliser l’avortement jusqu’à 12 semaines de grossesse ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres