Naissance après greffe d’un utérus

Publié le : 2 juillet 2003

Des souriceaux sont nés à l’université de Göteborg en Suède, chez des souris qui avaient reçu un utérus prélevé sur une autre souris. C’est la première fois que la naissance d’un animal vivant est obtenue après une transplantation utérine.Cette annonce a été faite lors du congrès de la Société européenne de reproduction humaine et d’embryologie qui se tient actuellement à Madrid.

 

Les souriceaux issus de ces utérus greffés seraient normaux et en bonne santé.Pour les chercheurs « l’un des problèmes les plus aigus avec ce type de greffe tient aux conditions de conservation des tissus prélevés avant leur réimplantation ». L’utérus doit ainsi être greffé 24 à 48 heures après son prélèvement.

 

Ce travail représente un espoir pour les femmes souffrant de malformation congénitale, d’une tumeur bénigne, d’un cancer ou d’un traumatisme post-opératoire. Cependant, plusieurs problèmes, dont celui du rejet, doivent être résolus avant le passage à l’expérimentation humaine. 

<p>Le Nouvel Observateur 01/07/03 - Le Quotidien du Médecin (Dr Isabelle Catala) 02/07/03 - Le Figaro (Catherine Petitnicolas) 03/07/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres