Madrid : fabrication d’organes bio-artificiels

Publié le : 8 novembre 2010

Un laboratoire de création d’organes bio-artificiels a été inauguré le 2 novembre 2010 à Madrid au sein de l’hôpital  Gregorio Maranon. Il a pour ambition de devenir la première banque mondiale d’organes décellularisés au monde. Ce projet est né de la rencontre du Pr Francisco Fernandez Avilés, chef du service de cardiologie de l’hôpital Gregorio Maranon et du Pr Doris Taylor, du centre de réparation cardiaque de l’université du Minnesota qui mène des recherches similaires sur des organes animaux depuis plusieurs années.

Les recherches menées par le Pr Avilès sous la tutelle du Pr Taylor, portent actuellement sur  la création d’un coeur bioartificiel. L’équipe a réussi à éliminer toutes les cellules d’un coeur humain grâce à l’utilisation de détergents. "L’organe devient une matrice tridimensionnelle inerte, sans cellules, mais dotée d’artères, de vaisseaux et de veines, prête à être semée de cellules souches pour reconstruire un nouvel organe", a expliqué le Pr Avilès. Si les recherches aboutissent, la "matrice"  ainsi obtenue pourrait être repeuplée avec les cellules souches du receveur avant de réaliser la transplantation, ce qui permettrait d’éviter les problèmes de rejet et de don d’organes.

"Avant la fin de l’année, nous aurons réussi à obtenir une pièce de muscle cardiaque régénérée capable de battre mais pour parvenir à recréer un coeur entier, il faudra plusieurs années", a prévenu le Pr Avilés.

D’autres équipes internationales travaillent également sur la régénération d’organes humains fonctionnels, notamment de poumons et de foies (cf. Synthèse du 03/11/10)

Le Quotidien du Médecin (Sandrine Morel) 08/11/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres