Levée du moratoire sur les OGM

Publié le : 2 juillet 2003

Le Parlement européen devrait voter aujourd’hui une législation sur l’étiquetage et la traçabilité des OGM dans l’alimentation humaine et animale. Cette législation visant à informer le consommateur de la présence ou non d’OGM dans son assiette était la condition « sine qua non » de la levée du moratoire imposé par quelques pays européens en 1999. A l’époque, cinq pays dont la France s’étaient engagés à « suspendre » les autorisations de mise en culture et de mise sur le marché d’OGM jusqu’à ce qu’une réglementation « garantissant un étiquetage et une traçabilité des OGM et des produits dérivés » soit adoptée par l’Union.

 

A présent tout produit destiné à l’alimentation humaine ou animale recelant plus de 0.9% d’OGM dans sa composition devra être étiqueté.En dessous de ce seuil minimal, le produit échappe à l’obligation d’étiquetage.

 

La fin du moratoire devrait entraîner un essor important des cultures transgéniques en Europe. Enfin, l’étiquetage pèsera aussi sur les importations en provenance des Etats-Unis (cf revue de presse du 24/06/03), une obligation reconnue par le Protocole de Carthagène sur la biodiversité qui entrera en vigueur le 11 septembre prochain.

<p>La Croix (Yannick Laude) 02/07/03 - Libération 02/07/03 - Le Nouvel Observateur 02/07/03 - La Libre Belgique 02/07/03</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres