L’Europe face à la recherche sur l’embryon

Publié le : 14 juin 2002

L’Allemagne, l’Irlande, l’Italie, l’Autriche, le Luxembourg et le Portugal ont réclamé des gardes fous éthiques dans le VIème programme de recherche « notamment en ce qui concerne la protection de la dignité humaine et de la vie humaine dans la recherche biotechnologique et génomique« . Il s’agit du programme de recherche récemment examiné par le Parlement Européen (cf. revue de presse du 16/05/02). 

Les pays co-signataires attendent que soit précisée explicitement l’interdiction de financement de toute recherche impliquant, à un stade ou un autre, la destruction d’embryons humains lors du prochain Conseil des Ministres de l’Union européenne qui aura lieu le 18 juin. 

Selon le texte actuel, l’Union Européenne pourrait financer des recherches impliquant la destruction d’embryons humains  alors que des pays membres l’ont interdit sur leur sol.

 

Pour plus d’informations : www.euro-fam.org 

<p>Euronews 13/06/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres