Les techniques de fécondation in vitro sont-elles réellement sans risque ?

Publié le : 28 août 2012

Dans le journal Reproductive Biomedicine Online (RBO), deux chercheurs britanniques viennent de publier un article critiquant l’utilisation actuelle des techniques de fécondation in vitro (FIV), eu égard aux risques qu’elles peuvent présenter. Pour les deux chercheurs, les techniques de fécondation in vitro seraient risquées car elles "n’auraient pas fait l’objet d’essais cliniques, […] [et] n’apporteraient que peu ou pas de bénéfices".
Ainsi, 33 ans après le premier bébé conçu par FIV, si ces techniques ont fait l’objet d’un important développement, les scientifiques précisent qu’elles n’auraient "que rarement été vigoureusement testées et approuvées avant d’être proposées aux couples infertiles de manière systématique". En outre, les auteurs précisent que dans certains cas elles ne "seraient pas sûres".
Pour justifier leur propos, les auteurs, Rachel Brown et Joyce Harper, font également allusion au fait que des "considérations commerciales pourraient jouer un rôle dans la promotion des techniques avant qu’il n’ait été prouvé qu’elles sont sûres et efficaces". Ils ajoutent que "bien que cet argument pourrait être avancé pour n’importe quel domaine de la médecine, les techniques d’assistance à la reproduction ont particulièrement développé un fort soutient commercial". Par conséquent, "il est d’autant plus important de s’assurer que toutes les nouvelles technologies sont suffisamment et rigoureusement testées du point de vue de leur sécurité et de leur efficacité, idéalement avant d’être utilisées cliniquement".
 

Bioedge (Michael Cook) 04/08/12 - rbmojournal.com (Rachel Brown et Joyce Harper) 01/05/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres