Les protéines du vivant en ligne

Publié le : 13 septembre 2002

Par thérapie génique, des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Maryland (USA) ont réussi à créer des « pacemakers biologiques » qui viendraient remplacer les stimulateurs cardiaques électroniques. 

Les chercheurs ont introduit une modification génétique dans des cellules cardiaques qui une fois insérées dans le coeur d’un cochon d’Inde ont engendré une activité électrique rythmée.

Ces travaux, dont l’application clinique demandera plusieurs années, sont publiés dans la revue scientifique Nature du jeudi 12 septembre.

<p>Gènéthique - Le Quotidien du Médecin 19/09/02 - Le Monde 20/09/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres