Les protéines du vivant en ligne

Publié le 13 Sep, 2002

Par thérapie génique, des chercheurs de l’école de médecine de l’université de Maryland (USA) ont réussi à créer des “pacemakers biologiques” qui viendraient remplacer les stimulateurs cardiaques électroniques. 

Les chercheurs ont introduit une modification génétique dans des cellules cardiaques qui une fois insérées dans le coeur d’un cochon d’Inde ont engendré une activité électrique rythmée.

Ces travaux, dont l’application clinique demandera plusieurs années, sont publiés dans la revue scientifique Nature du jeudi 12 septembre.

Gènéthique – Le Quotidien du Médecin 19/09/02 – Le Monde 20/09/02

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres