Les mauvais résultats de la greffe de cellules foetales

Publié le 29 Août, 2003

Une nouvelle publication de la revue Annals of Neurology montre que la greffe de cellules, issues de foetus avortés, dans le cerveau de patients atteints de la maladie de Parkinson n’apporte pas d’amélioration significative et provoque même des effets secondaires indésirables dus à une croissance incontrôlée des neurones.

 

Cette étude a été menée chez 34 patients par l’équipe de Warren Olanow, professeur de Neurologie au Mount Sinai School of Medicine of New York.

 

Dès mars 2001, la revue scientifique New England Journal of Medecine publiait des résultats similaires révélant des effets secondaires alarmants pour les greffes de cellules fœtales dans le cas de la maladie de Parkinson. Cette publication avait entraîné un arrêt des greffes de cellules fœtales aux Etats Unis, cette technique avait été également interrompue en France.

Sciencesetavenir.com (Cécile Dumas) 28/08/03 –

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres