Les embryons seront-ils restitués ?

Publié le 23 Nov, 2006

Natallie Evans a plaidé hier, à Strasbourg, devant les 17 juges de la grande chambre de la Cour européenne des droits de l’Homme (CEDH).

Cette jeune britannique de 35 ans, déboutée par la justice de son pays puis par la CEDH en mars dernier, a fait appel pour pouvoir réimplanter ses embryons congelés qu’elle avait conçus avec son ex-ami (cf. revue de presse du 08/03/06).

En 2001, le couple décide de recourir à la fécondation in vitro parce qu’on a diagnostiqué chez Natallie un état précancéreux des ovaires. Six embryons sont congelés et quand, un an plus tard, ils se séparent, Howard s’oppose à l’implantation des embryons.

La grande chambre rendra son arrêt définitif à une date encore indéterminée.

Libération (Thomas Calinon) 23/11/06

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres