Les dangers du clonage reproductif

Publié le 23 Déc, 2002

Alors que le gynécologue italien Séverino Antinori et la secte des raëliens ont annoncé à plusieurs reprises la naissance de bébés clonés pour la fin de l’année, le journal La Croix  revient dans son édition du jour sur les dangers du clonage à visée reproductive.

Rappelons que chez l’animal, la quasi totalité des tentatives de clonage se sont soldées par un échec. Quant aux rares animaux qui ont vu le jour par cette technique, la plupart d’entre eux sont morts prématurément ou sont atteints de malformations. L’enfant créé par clonage, s’il ne meurt pas in utero, serait donc voué à naître anormal.

S‘il existe quelques courants qui ne sont pas opposés au clonage reproductif, cette technique pose de très graves questions éthiques. 
Tout d’abord le clonage est un mode de reproduction asexué. A partir de quoi ou de qui, se structurera donc l’enfant “cloné“? Puis vient la question de la parenté, l’enfant cloné étant le jumeau de son”père” ou de sa “mère“. Dans ce cadre, il sera bien difficile pour l’enfant de trouver ses repères et de construire sa propre personnalité.

Axel Kahn s’interroge quant à lui sur l’espace de liberté et d’épanouissement qui sera laissé à l’enfant en rappelant que “l’une des bases de notre liberté, c’est notre indéterminabilité…”.Françoise Héritier, anthropologue, dénonce quant à elle la menace qui règnerait sur la diversité génétique “l’entre-soi l’emporterait sur l’altérité puisque le recours au corps de l’autre ne serait plus nécessaire pour se reproduire, ce qui  entraînerait la perte du lien social (…). La société deviendrait non viable”.

Enfin  Jean-Paul Renard, directeur de recherche à l’INRA et responsable du seul laboratoire de clonage en France assimile le clonage à du “terrorisme” et souligne que ce que font les partisans du clonage n’a rien à voir ni avec la science ni avec la connaissance car ils ne remplissent aucune des conditions déontologiques de la profession.

La Croix (Marianne Gomez) 23/12/02

Partager cet article

Synthèses de presse

istock-518234140
/ Genre

Suède : le changement de sexe à l’état civil autorisé dès 16 ans

En Suède, le Parlement a adopté ce mercredi un texte qui abaisse de 18 à 16 ans l'âge minimum pour ...
Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?
/ Don d'organes

Don d’organes : la personnalité du receveur influencée par le donneur ?

Selon une étude publiée dans la revue Transplantology, les organes du donneur influencent la personnalité du receveur ...
10_pma_donneur_anonyme
/ PMA-GPA

Chine : l’enfant né par PMA post-mortem ne peut pas hériter

En Chine, un tribunal a rejeté la demande d’une femme qui souhaitait que son fils, né par PMA post-mortem avec ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres