Les contraceptifs hormonaux augmentent le risque de cancer du sein

Publié le 22 Mar, 2023

Une étude qui vient d’être publiée dans la revue PLOS Medicine[1] indique qu’il existe une augmentation relative de 20 à 30 % du risque de cancer du sein associé aux contraceptifs combinés[2] ou aux progestatifs seuls. Ces résultats ne dépendent pas du mode d’administration[3].

Dans cette nouvelle étude, les chercheurs de l’université d’Oxford ont analysé les données d’une base du Royaume-Uni, le Clinical Practice Research Datalink (CPRD). Les informations relatives à 9 498 femmes de moins de 50 ans atteintes d’un cancer du sein invasif diagnostiqué entre 1996 et 2017, ainsi que les données de 18 171 « témoins étroitement appariés » ont été examinées.

En moyenne, 44 % des femmes atteintes d’un cancer du sein et 39 % des témoins appariés s’étaient vu prescrire un contraceptif hormonal, des progestatifs pour la moitié d’entre elles. Après cinq ans d’utilisation, « l’excès d’incidence du cancer du sein sur 15 ans a été estimé à 8 cas pour 100 000 utilisatrices de contraceptifs hormonaux à l’âge de 16-20 ans, et à 265 cas pour 100 000 utilisatrices à l’âge de 35-39 ans ». Des écarts qui s’expliquent par l’augmentation du risque de cancer avec l’âge.

 

[1] Combined and progestogen-only hormonal contraceptives and breast cancer risk: A UK nested case–control study and meta-analysis, PLoS Medicine (2023). DOI: 10.1371/journal.pmed.1004188

[2] Œstrogènes et progestatifs

[3] Orale, injectable, dispositif intra-utérin

Source : Medical Xpress (21/03/2023)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »
/ Fin de vie

Autiste et suicidaire, un Belge de 26 ans demande l’euthanasie « surtout pour ses parents »

Un jeune Belge, diagnostiqué haut potentiel et autiste, a effectué 7 tentatives de suicide. « Après en avoir discuté avec ...
istock-518234140
/ Genre

Genre : ménopausées à 20 ans à cause de la testostérone

Une étude révèle que les hommes transgenres souffrent de problèmes « post-ménopause », comme l'incontinence, dès l'âge de 20 ans ...
Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical
/ E-santé

Kenya : vendre des données de santé en échange d’un rendez-vous médical

Au Kenya, l’application Snark Health propose aux patients de vendre leurs données de santé pour ne pas avoir à payer directement leurs ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres