Les banques de sperme chinoises sélectionnent les spermatozoïdes sur fond de fidélité des donneurs au Parti Communiste

Publié le : 9 avril 2018

Alors que les vingt-trois banques de sperme chinoises font face à une pénurie de donneurs, l’hôpital de Pékin a décidé de rémunérer ses donneurs pour un montant de 5 500 yuans, soit 710 €. Mais outre les deux tests médicaux, destinés à évaluer la qualité de la semence et la santé du donneur, les potentiels donneurs devront faire preuve d’un « fond idéologique sain », c’est-à-dire « être fidèle à la cause du Parti communiste chinois » et « aimer la patrie socialiste, soutenir la gouvernance du Parti communiste, être fidèles à la cause du parti, faire preuve d’intégrité morale, avoir une bonne conduite, respecter la discipline et les lois, et n’avoir aucun problème politique ».

 

Ce don rémunéré n’est donc pas ouvert à tous. Peut-être le Parti espère-t-il que cette sélection contribuera à plus d’adhésion idéologique au sein de la génération future ? « L’amour pour le Parti commence avec un spermatozoïde », a ironisé un détracteur sur le réseau social chinois WeChat.

<p>Ouest-France (06/04/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres