Les associations suisses d’« assistance au suicide » « submergées » après le vote du parlement allemand

Publié le : 16 novembre 2015

Les « associations d’assistance au suicide » suisses se disent « submergées » de demandes après le vote du parlement allemand, qui a interdit, la semaine dernière, les euthanasies commerciales (cf. Gènéthique du 6 novembre 2015). Le nombre d’appels aurait explosé selon les associations Exit et Dignitas.

 

La Suisse est « le seul pays où des non-résidents peuvent bénéficier de l’assistance au suicide ». Les allemands et les britanniques sont « de loin les plus nombreux » parmi les étrangers qui viennent en Suisse pour y être euthanasiés.

 

Ces associations « examinent maintenant la question de savoir si leurs employés encourent des risques à traverser la frontière pour porter assistance à ces personnes ». Elles s’inquiètent de la volonté de « cercles influents » en Suisse qui souhaitent « limiter ou interdire l’aide à la mort autodéterminée professionnalisée ».

<p>24 heures (2015/11/13)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres