Le professeur Jérôme Lejeune, découvreur de la trisomie 21, en route pour la sainteté ?

Publié le : 22 janvier 2021

Ce 21 janvier, le professeur Jérôme Lejeune, médecin et professeur de génétique « découvreur de l’anomalie chromosomique à l’origine de la trisomie 21 » a été reconnu « vénérable » par le Saint Siège. Désormais, la reconnaissance d’un miracle dû à son intercession « ouvrirait la porte à sa béatification ». Aude Dugast, postulatrice de sa cause de canonisation, explique que cette étape « est une reconnaissance pour l’ensemble de son œuvre. La partie recherche, bien sûr, mais également la partie soins. (…) C’est également une reconnaissance pour l’autre volet de son action, qui était la défense inébranlable de la vie. Il était un avocat de la dignité de la vie et des enfants trisomiques ».

Après sa découverte de l’anomalie chromosomique à l’origine de la trisomie 21, Jérôme Lejeune a « consacré toute son énergie à essayer de trouver une solution pour remédier à la déficience intellectuelle des personnes porteuses de ce gène », témoigne le docteur Aimé Ravel, « qui fut son élève ». Il a mis « ses talents au service de la dignité de personnes porteuses de handicaps », salue de son côté Nicolas Sévillia, secrétaire général de la fondation Jérôme Lejeune. A l’inverse, sa découverte a « été utilisée à des fins qu’il avait désapprouvées comme le dépistage précoce des embryons porteurs de ces maladies, facilitant leur élimination par avortement ».

Sources : Aleteia, Thimothée Dhellemes (21/01/2021) ; AFP (21/01/2021) ; Famille Chrétienne, Camille Lecuit (21/01/2021) ; La Croix, Xavier Le Normand (21/01/2021)

 

 

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres