Le « Praenatest » suscite toujours autant de réactions

Publié le : 4 septembre 2012

La récente commercialisation du "Praenatest" en Allemagne, en Autriche, en Suisse et au Liechtenstein (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 29 août 2012), continue de faire réagir. En effet, si une partie du monde médical se réjouit que ce test permette de savoir "entre la dixième et la douzième semaine de grossesse, si le bébé à naître est atteint ou non" de trisomie 21, il s’avère que les instances comme "les comités d’éthiques ou les Eglises, estiment qu’il risque de mettre les fœtus en danger, créant par là un danger d’eugénisme". De même, pour le Centre allemand d’information sur le syndrome de Down, avec ce test, "les personnes trisomiques 21 seront, à long terme, les premières personnes avec une malformation génétique à disparaître de notre société, avec l’approbation tacite de la majorité".

Arte.tv – La parisien (Elodie Soulié) 03/09/12 – Lifenews.com (Joannes Bucher) 28/08/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres