Le Parlement européen s’oppose au clonage humain

Publié le : 31 mars 2003

La Commission du Parlement européen de l’environnement et de la santé publique vient de se prononcer en faveur d’une interdiction globale du clonage humain et de la recherche sur les cellules souches. La Commission s’est réunie le 25 mars pour adopter une directive de la Commission européenne sur les cellules et les tissus humains. Bien que la question du clonage ne soit pas directement à l’ordre du jour, le groupe de députés européens a fait savoir qu’il soutenait une interdiction complète de cette pratique. Cette position satisfait notamment le Président Jacques Chirac et le commissaire européen en charge de la recherche, Philippe Busquin, qui s’étaient déjà prononcés contre le clonage humain.

La Commission a présenté un compromis stipulant qu’aucune décision ne serait prise sur le financement de la recherche sur les cellules souches par l’Union avant décembre 2003. D’ici là, la Commission présentera son rapport concernant la recherche sur les cellules souches embryonnaires qui servira de fond au débat qui aura lieu lors d’un séminaire inter-institutionnel sur la bioéthique. La Commission soumettra alors une proposition pour fixer les grandes orientations qui permettront de décider si ce type de recherche sera financé au niveau communautaire.

Par ailleurs, la Commission a adopté un rapport relatif à l’établissement de normes de qualité et de sécurité pour le don, l’obtention, le contrôle, la transformation, le stockage et la distribution des tissus et cellules humaines.

Cordis 27/03/03 - Net-iris 28/03/03

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres