Le Parlement britannique vote en 1ère lecture l’interdiction des avortements sélectifs

Publié le 5 Nov, 2014
Les Membres du Parlement britannique ont largement voté en faveur de l’interdiction des avortements sélectifs selon le sexe de l’enfant à naître (Cf. Synthèse Gènéthique du 4 novrembre 2014). Cette motion a été déposée afin d’apporter des “clarifications urgentes” à l’Abortion Act qui ne dit pas explicitement que le sexe n’est pas un motif pour avorter. Ces clarifications ont été jugées nécessaires après que la British Medical Association a justifié de tels avortements dans certaines circonstances.

 

La proposition de loi est portée par Fiona Bruce et 10 autres députés féminins issus des trois grands partis politiques de Grande-Bretagne. La proposition a été présentée hier au Parlement selon la procédure des « dix minutes réglementaires »[1] . Il est rare que cette procédure aboutisse à une loi, mais le vote est quasi unanime : 181 votes pour et 1 vote contre la proposition d’interdire les avortements sélectifs selon le sexe.

 

Ce vote se poursuivra donc par une deuxième lecture à la Chambre des Communes, le 23 janvier 2015. Les élections générales étant fixées au mois de mai 2015, il est peu probable que la prochaine session parlementaire accorde du temps à cette proposition pour un débat. Néanmoins, pour les tenants de la campagne Stop Gendercide, ce vote donne un signal au Gouvernement à qui ils demandent d’améliorer l’accueil des femmes enceintes, souvent victimes de pressions, par la société.
 
Note de Gènéthique :
[1]La procédure des 10 minutes règlementaires est une initiative législative selon laquelle l’intéressé dispose de dix minutes réglementaires pour présenter oralement sa proposition de loi. L’opposition dispose du même temps pour s”y opposer .

 

CatholicHerald 4/11/2014 – BBC News (Sheetal Parmar) 4/11/2014 – Gènéthique

Partager cet article

Synthèses de presse

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population "transgenre" a entre 16 et 34 ans
/ Genre

Angleterre et Pays de Galles : près de la moitié de la population “transgenre” a entre 16 et 34 ans

En Angleterre et au Pays de Galles, 47% des personnes interrogées qui se sont revendiquées comme « transgenres » avaient ...
Ecosse : une "femme transgenre" n’ira pas dans une prison pour femmes
/ Genre

Ecosse : une “femme transgenre” n’ira pas dans une prison pour femmes

Condamnée pour le viol de deux femmes en 2016 et 2019, Isla Bryson, une femme transgenre, devra purger sa peine ...
artificial-intelligence-2167835_1920
/ E-santé, Transhumanisme

ChatGPT : « Toutes les frayeurs de remplacement de l’homme par la machine ressurgissent »

Le succès de ChatGPT relance le débat sur les dangers de l’intelligence artificielle. Une « réflexion prospective » doit être menée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres