Le Laos autorise la GPA et l’avortement

Publié le 22 Juil, 2021

Une nouvelle loi autorise la maternité de substitution et l’avortement, au Laos.

Selon le ministère de la Santé, le nouveau texte garantit qu’ils seront exercés « de manière légale, humanitaire et conforme à la science et à l’éthique médicales ».

La gestation pour autrui (GPA) sera réservée aux couples mariés, ne pouvant pas avoir d’enfant. Outre l’obligation d’obtenir leur consentement, les mères porteuses doivent, elles, « être mariées et âgées de 18 à 35 ans, tandis que les femmes obèses, les femmes qui accouchent trois fois ou qui ont deux césariennes ou plus, ou avec certains troubles mentaux ou physiologiques, ne seront pas admissibles ».

De plus, la nouvelle règlementation autorise aussi l’avortement. Ainsi, les femmes ayant des problèmes de santé, notamment cardiovasculaires, neurologiques, cancer, maladies rénales ou hépatiques, diabète, pourront y recourir.  De même, « les victimes de viol, les mineures, celles dont les contraceptifs ont échoué, celles qui ont plus de quatre enfants ou qui viennent de ménages pauvres » pourront avorter.

En outre, des avortements pourront être pratiqués pour « des raisons liées à la santé de l’enfant, telles que des problèmes cardiaques ou de santé mentale, ou l’exposition aux toxines et à la radioactivité ».

 

Source : Vietnam+ (22/07/2021)

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

01_ogm_ble
/ OGM

La Chine autorise un blé génétiquement édité

La Chine a délivré une approbation « exceptionnellement rapide » à une édition du génome du blé ...
Neuralink : malgré les dysfonctionnements, la FDA autorise l’implantation d’un deuxième patient
/ Transhumanisme

Neuralink : malgré les dysfonctionnements, la FDA autorise l’implantation d’un deuxième patient

Lundi, la FDA a autorisé l’implantation d’un deuxième patient avec le dispositif Neuralink ...
Elle donne un embryon à des amis : un « regret total »
/ PMA-GPA

Elle donne un embryon à des amis : un « regret total »

Après avoir eu un enfant par FIV, une Australienne a fait don d’un embryon à des amis « qui luttaient ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres