Le G8 et le clonage

Publié le 6 Juin, 2001

Clonage et génome humain ont  été au cœur de la rencontre des ministres en charge des affaires scientifiques du G8 les 2 et 3 juin derniers au Canada. Le Secrétaire d’état canadien pour la science, la recherche et le développement, Gilbert Normand, prévoyait à la veille du congrès un consensus vers une interdiction du clonage humain et le rejet de droits de propriété intellectuelle sur le génome humain.
Normand confiait que le Canada qui venait d’annoncer l’interdiction du clonage humain, engagerait les autres états du G8 à faire de même à travers le monde. Il annonçait également que les pays du G8 devraient s’entendre pour interdire le brevetage du génome.

Les nations du G8 sont le Canada, les États-Unis, la France, l’Italie, le Japon, l’Allemagne, la Grande Bretagne et la Russie.

 

Généthique 06/06/01

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres