Le business de nos données médicales – Audrey Boulard, Eugène Favier-Baron et Simon Woillet

Publié le 13 Déc, 2021

« Mesurez. Maîtrisez. » Alors que diverses publicités proposent pour Noël des montres qui, bien plus que donner l’heure, vont également mesurer la fréquence cardiaque ou encore le taux d’oxygène de celui qui la porte, la lecture de l’ouvrage « Le business de nos données médicales » devient urgente.

Fruit du travail de trois auteurs, l’ouvrage est un peu technique, mais très documenté. Enjeux économiques, stratégiques et juridiques de nos données de santé y sont examinés. Car ces données sont une mine d’or. Que ce soit pour les « Big techs » ou les « Big pharma », pour certaines entreprises privées comme les assureurs, sans parler des cybercriminels. Axa a par exemple été « le premier en France à lancer une expérimentation qui propose d’équiper gratuitement 1000 de ses clients de bracelets Withings (qui mesurent le taux d’oxygène dans le sang, le rythme cardiaque ainsi que le nombre de pas parcourus) en échange de l’exploitation des données recueillies à des fins de prévention »[1]. Un pas vers l’« individualisation des risques » mais pas seulement. Les assureurs envisageraient en fait une « transformation de leur cœur de métier, du vendeur de contrats d’assurance à celui de véritable courtier de données (data broker), agglomérant et revendant des données massives ultra-individualisées et fondées sur des comportements monitorés en temps réel »[2].

Cependant, la « mise en données numériques » des individus n’est pas anodine. Elle le transforme en marchandise et le dissout en un ensemble de constantes. Dès lors la personne à soigner dans toute sa complexité risque de disparaitre derrière ces chiffres et la relation médecin-patient est en danger.

Sur le darknet, un dossier médical se négocie 250 euros, contre 5 euros pour une carte de crédit [3]. Alors que résultats de tests Covid ou statut vaccinal font désormais l’objet des discussions les plus anodines, il est temps de retrouver le sens de la confidentialité de nos données médicales, et cet ouvrage y encourage.

Editions : fyp – Nombre de pages : 175 – Date de publication : 22 octobre 2021

 

[1] Le Business de nos données médicales, FYP éditions, p. 58

[2] Ibid. p.64

[3] Ibid p.81

Photo : iStock

Partager cet article

Synthèses de presse

cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...
Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »
/ Genre

Transgenre : « nous sommes devenus nous-mêmes le produit que nous devons conquérir »

Il existe « un intérêt financier à banaliser la transformation des corps par la chirurgie et les produits chimiques », ...
"Brain 2.0" : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau
/ Génome, Transhumanisme

“Brain 2.0” : plusieurs milliards de dollars pour cartographier le cerveau

Les NIH ont lancé l’initiative « Brain 2.0 » pour cartographier entièrement les 86 milliards de neurones humains ainsi que leurs connexions ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres