Le bébé miracle inscrit au Guinness des records

Publié le 16 Nov, 2021

« Peut-on donner une chance à mon bébé ? » Ces mots sont ceux de Michelle Butler après la naissance, le 5 juillet 2020, à 21 semaines et un jour, soit 4 mois avant le terme normal d’une grossesse, de son fils Curtis Zy-Keith Means. Le bébé ne pèse que 420 grammes ; l’accouchement ne devait avoir lieu qu’en novembre. La sœur jumelle du bébé, C’Asya Means, ne survivra pas. Elle meurt le lendemain de sa naissance.

Curtis, placé en couveuse, se bat. Il respire sous oxygène et son rythme cardiaque s’améliore. Il « réagit de manière extraordinaire » aux traitements et aux soins qui lui sont prodigués et va passer 275 jours en soins intensifs. Avec des hauts et des bas.

Pour le professeur de pédiatrie de l’hôpital de l’université d’Alabama, Bian Sims, sa naissance « a été un choc complet ». C’est lui qui a annoncé à « Chelly » que son fils avait peu de chance de survivre mais il constate que « Curtis est un jeune garçon spécial ». Il explique : « Ça fait presque 20 ans que je fais ce métier, je n’ai jamais vu un bébé aussi jeune être aussi fort que lui ». Pour Colm Travers, le professeur assistant de l’unité de néonatologie, « Curtis a défié toutes les probabilités scientifiques », il ne répondait à aucun des critères de poids, naissance unique…

Curtis, qui avait moins de 1% de chance de survivre, détient le record du plus grand prématuré ayant fêté son anniversaire. Il est sorti de l’hôpital le 6 avril dernier. Bien qu’il ait besoin d’une assistance en oxygène et qu’il ait toujours une sonde d’alimentation, il va très bien.

Sources : CP University of Alabama at Birmingham, Hannah Echols (10/11/2021) – Magic Maman, Mélodie Capronnier (15/11/2021)

Partager cet article

Synthèses de presse

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches
/ Génome

Gene-drive : l’Uruguay veut rendre stériles des mouches

En Uruguay, des chercheurs ont mis au point une technique de « gene-drive » pour éradiquer des vers dévastateurs ...
Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées
/ Génome

Projet « All of Us » : plus de 275 millions de nouvelles variations génétiques identifiées

Une analyse des données génomiques de près de 250 000 personnes a permis d'identifier « plus de 275 millions de ...
Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques
/ Genre

Risque de suicide : au-delà de la dysphorie de genre, prendre en compte les antécédents psychiatriques

Selon une étude, la dysphorie de genre ne semble pas être un facteur prédictif de la mortalité par suicide lorsque ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres