L’avortement clandestin dépénalisé en Italie, mais puni d’amende

Publié le 28 Fév, 2016

Le conseil des ministres italiens « a approuvé un décret législatif dépénalisant l’avortement clandestin ». Le décret prévoit cependant une révision à la hausse des sanctions pécuniaires : l’amende auparavant fixée à 50€, serait majorée pour atteindre 5 à 10 000€. Le décret « devra être entériné par le Sénat et le Parlement italien d’ici à l’été prochain ».

 

En Italie, le recours à l’avortement clandestin serait « favorisé » du fait de nombreux médecins objecteurs de conscience. Par ailleurs, les femmes « choisissent la solution de la clandestinité » pour passer outre le délai de réflexion d’une semaine fixé par la loi. De même, elles préfèrent « se tourner vers les circuits parallèles » pour rester dans l’anonymat.

Le quotidien du médecin (26/02/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

15_cellules_souhces_adn_genetique

Des cellules souches mâles et femelles fabriquées à partir du même individu

Une « preuve de concept » que les chercheurs israéliens estiment pouvoir décliner pour toutes les cellules humaines ...
PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres