La Thaïlande veut interdire les mères porteuses

Publié le : 20 février 2015

Le Parlement thaïlandais a adopté en première lecture un projet de loi visant à interdire le recours à une mère porteuse, une pratique commerciale qui s’est développée ces dernières années dans le pays, en mettant à profit un « flou juridique ».

Le projet de loi, qui prévoit notamment de punir d’un maximum de 10 ans de prison toute personne qui tirerait des bénéfices d’une gestation pour autrui, a été adopté jeudi quasiment à l’unanimité. (Cf. Synthèse de presse Génèthique du 20 février 2015)

Selon le Conseil médical de Thaïlande, plus de cent établissements privés seraient spécialisés dans l’aide à la procréation, y compris via des mères porteuses. Ce commerce génèrerait plusieurs centaines de bébés par an. La junte a promis d’étudier au cas par cas les dossiers des centaines de bébés qui seraient retenus en Thaïlande avec leurs parents biologiques. (Cf. Synthèse de presse Génèthique du 14 janvier 2015)

<p>Source : dépêche AFP 20.02.2015</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres