La parthénogenèse plus que centenaire

Publié le : 23 avril 2004

Le Monde revient sur l’histoire de la parthénogenèse, étymologiquement "formation vaginale". Le premier à avoir mis en évidence un phénomène de parthénogenèse, en l’occurrence chez les pucerons, est Charles Bonnet (1720-1793). Aujourd’hui seuls des oursins, des grenouilles et des lapines ont été artificiellement obtenus par cette méthode. Il y a quelques années, un journal anglo-saxon avait lancé une enquête afin de rechercher des cas de parthénogenèse accidentels survenus chez l’homme, sans succès.

Le Monde (Hervé Morin) 23/04/04

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres