La NASA envoie des cellules-souches en orbite pour créer des organoïdes en apesanteur

Publié le 16 Mar, 2020

La Station Spatiale Internationale (ISS) vient de recevoir près de 2000 kg de matériel scientifique. Ce nouvel équipement doit servir à une expérience de culture de cellules-souches humaines en apesanteur. Des scientifiques suisses veulent étudier l’impact de la faible gravité sur la production des tissus. Ils supposent que cela devrait permettre leur croissance naturelle en trois dimensions « par opposition aux tissus plats “monocouches” qui sont cultivés sur Terre, sans aucune matrice de soutien ».

Ces cellules souches humaines ont été prélevées sur terre lors d’opérations chirurgicales « de routine ». Elles ont été placées dans 250 tubes à essai, qui ont été déposés dans un module CubeLab, une sorte de « mini-laboratoire », où les cellules souches pourront proliférer et se différencier à température constante, dans un système fermé et stérile.

L’expérience doit durer un mois. Elle devrait voir les cellules souches des éprouvettes « se transformer en os, cartilage et autres organes », en « organoïdes » plus exactement. Les cellules nouvellement formées devraient « naturellement s’organiser en tissus tridimensionnels ».

Le but de ces organoïdes est de générer des tissus pour les greffes par exemple, ou des cellules hépatiques. Ils pourraient aussi servir à tester les nouveaux médicaments. Enfin, les tissus humains autologues pourraient permettre de tester la compatibilité entre un médicament spécifique et un patient donné.

Pour aller plus loin :

Les organoïdes, un outil au service de la recherche

Première transplantation de cellules cardiaques fabriquées à base de cellules iPS

Au Japon, nouvel essai clinique à partir de cellules iPS pour soigner les genoux endommagés

Daily Mail, Jonathan Chadwick (12/03/2020)

Photo : PixabayDR

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires
/ Genre

Irlande du Nord : les directives sur le genre supprimées pour les écoles primaires

Les directives qui indiquaient que « les enfants peuvent prendre conscience qu'ils sont transgenres » « entre trois et cinq ...
justice
/ Genre

Japon : une femme transgenre reconnue père d’un enfant

La Cour suprême du Japon a reconnu qu’une femme transgenre était le père d’une petite fille conçue grâce à son ...
Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres