La Haute Cour britannique retire l’assistance respiratoire d’une fillette de 5 ans contre l’avis de sa mère

Publié le 22 Mar, 2021

Paula Parfitt, veuve de 41 ans, souhaite le maintien de l’assistance respiratoire de sa fille Pippa, âgée de 5 ans, atteinte d’une encéphalopathie nécrosante aiguë. Paula aimerait que sa fille quitte l’hôpital et continue ses soins à domicile, avec un respirateur transportable. L’hôpital permet déjà régulièrement à Pippa « de sortir pendant de longues périodes sous ventilation portable sans aucun problème ». La fillette est hospitalisée à l’hôpital pédiatrique Evelina de Londres. Ses premières crises sont apparues peu avant l’âge de 2 ans, et elle se trouve dans un “état végétatif” (cf. Etats de conscience altérée : de nombreuses pistes de recherche).

En décembre dernier, une décision de la Haute Cour rendue par le juge Poole a estimé que la ventilation artificielle devait être stoppée, et que la fillette devait être « autorisée à mourir ». Sa mère a fait appel de la décision, mais les juges de la Cour d’Appel, Lord Justice Baker, Lady Justice King et Lady Justice Elisabeth Laing, ont « maintenu la décision ». Ils estiment « que le juge était en droit » de faire ce choix et qu’il est « légal et dans l’intérêt supérieur de Pippa ».

Le juge Baker a cependant tenu à reconnaître qu’ « aucun parent n’aurait pu faire plus que la mère de Pippa pour prendre soin de son enfant ou se battre pour son avenir ». Mais elle a ajouté immédiatement que « comme [le juge Poole] l’a observé à la fin de son jugement », « la loi confie la responsabilité des décisions au tribunal, et non au parent ».

Madame Parfitt est « dévastée » par la décision. Elle compte porter l’affaire devant la Cour Suprême. « Je veux que Pippa ait toutes les chances possibles de rentrer chez elle et d’être avec sa famille », explique-t-elle.

Source : Guardian, Molly Blackall (19/03/2021) ; Pixabay\DR

Partager cet article

Synthèses de presse

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?
/ Fin de vie

Lésions cérébrales : les traitements arrêtés trop tôt ?

Certains patients souffrant de lésions cérébrales traumatiques et décédés après l'arrêt des traitements de « maintien en vie » auraient pu se ...
Estonie : condamné pour assistance au suicide
/ Fin de vie

Estonie : condamné pour assistance au suicide

Le tribunal du comté de Tartu, en Estonie, a condamné un homme en raison de ses activités illégales liées à ...
Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant
/ Génome

Guérir le VIH avec CRISPR ? Un essai in vivo décevant

La tentative d'Excision BioTherapeutics d'utiliser une thérapie génique basée sur l’outil CRISPR pour guérir le VIH ne s’est pas montrée ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres