La GPA désormais possible aux Pays-Bas pour les homosexuels

Publié le 13 Nov, 2018

Aux Pays-Bas, alors que la GPA était déjà possible pour des couples hétérosexuels, deux cliniques proposeront à partir de 2019 des contrats de gestation pour autrui pour les homosexuels. Dans l’une, la procédure implique un don d’ovocyte par la mère porteuse, dans l’autre, la mère porteuse et la donneuse d’ovocyte pourront être deux personnes différentes, cette dernière pouvant être une sœur ou une femme de la famille « pour une meilleure correspondance génétique ». Ces deux cliniques ont profité de la modification de la loi sur les embryons votée l’été dernier qui a assoupli l’interdiction de GPA. Deux autres cliniques envisagent également de se lancer, selon la chaine de télévision De Monitor.

 

Le directeur d’un de ces établissements estime que puisque ses médecins ont les capacités techniques de le proposer, ils ne voient pas pourquoi les couples concernés devraient aller à l’étranger.

Dutch News (13/11/2018)

Partager cet article

Synthèses de presse

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions
/ PMA-GPA

Marché de la PMA : Chypre affiche ses ambitions

Chypre entend devenir une destination privilégiée du "tourisme médical" en matière de PMA. Choisir le sexe de son bébé y ...
Allemagne : le Conseil d'éthique entre prévention du suicide et "autodétermination"
/ Fin de vie

Allemagne : le Conseil d’éthique entre prévention du suicide et “autodétermination”

Le comité d'éthique souhaite créer une « prise de conscience », préciser « les contours préalables aux décisions de suicide ...
cese
/ Fin de vie

Convention citoyenne sur la fin de vie : le CESE se dote d’un “comité de gouvernance”

La SFAP propose aux participants à la convention une "immersion d’un ou deux jours dans une structure de soins palliatifs" ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres