La FIV sans gêne

Publié le : 3 juin 2002

Le San Francisco Fertility Center, clinique américaine « de pointe » en matière d’assistance médicale à la procréation, accueille les couples stériles, les célibataires, les couples homosexuels et les femmes de plus de 40 ans. Elle réalise plus de 800 implants d’embryons par an.

Une patiente du centre sur cinq fait appel à une donneuse d’ovules pour 20 000 dollars. Si, en France, le don d’ovules est obligatoirement anonyme, les couples qui viennent jusqu’à San Francisco peuvent choisir leur donneuse sur photo : profession, style de vie (sportive, non fumeuse etc…),hobbies de la jeune femme…De nombreuses informations servent à orienter la sélection (en France, les candidats-parents peuvent uniquement exprimer des préférences physiques : taille, couleur des yeux, etc). 

La clinique californienne conserve environ 18 000 embryons pour 2 300 patientes. Elle congèles les ovocytes fécondés qui n’ont pas été réimplantés. L’eau de chacune des huit cellules de l’embryon est remplacée par un liquide antigel. Celui-ci est congelé à l’azote liquide selon un processus lent qui le refroidit  de 0.3°C par minute. La clinique n’a pas encore formulé de politique sur le sort des embryons non utilisés.

<p>Newbiz (Marie-Ode Lassus) mars 2002</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres