La crise augmente le nombre d’avortements en Russie

Publié le : 19 mai 2009

Alors que la Russie affichait déjà le taux d’avortement le plus élevé au monde, la crise économique et financière actuelle semble accentuer encore le recours à l’avortement. Médecin-chef d’une maternité moscovite, Andreï Akopina estime ainsi que le nombre d’avortements va augmenter de 10 à 12%.

Médecin à la clinique privée MedClinica de Moscou, Khazem Alsoabi explique que : "davantage de femmes veulent subir une IVG. J’entends dire que c’est pour des raisons financières, il n’y a aucun doute là-dessus". Directrice du fonds Famille et Enfance chargé de délivrer des conseils en cas de grossesses non désirées, Svetlana Roudneva confirme : "il y a même une nouvelle catégorie de femmes qui disent qu’elles se font avorter parce qu’elles ne peuvent pas payer leurs crédits".
 
Cette situation inquiète particulièrement les autorités qui tentent d’enrayer la baisse du nombre de naissances constatée chaque année. Au cours des 16 dernières années, la population russe a, selon les Nations-Unies chuté de 12 millions. D’ici à 2050, la Russie ne devrait plus compter que 116 millions d’habitants contre 142 millions en 2008.

Libération.fr 18/05/09 – 7sur7.be 18/05/09 - Le Monde 19/05/09

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres