La Corée autorise un protocole de recherche utilisant des cellules souches embryonnaire humaines

Publié le : 11 juillet 2016

Le ministère de la santé de Corée du Sud a autorisé une équipe de recherche de l’Université CHA à utiliser des cellules souches embryonnaires humaines pour ses recherches. L’équipe, dirigée par le professeur Lee Dong-Ryul, en avait fait la demande il y a sept ans. Le gouvernement a donné cette autorisation « à condition que l’Université respecte des normes éthiques élevées », c’est-à-dire à condition qu’elle se conforme à la règlementation sur la collecte des embryons et limite leur utilisation « à des fins cliniques ». Un comité d’éthique de l’Etat surveillera de près l’avancée des recherches et veillera au respect de l’interdiction de clonage.

 

L’équipe utilisera 600 embryons dans les cinq prochaines années, « dans le but de développer des traitements pour les maladies rares ». Toutefois, « des inquiétudes subsistent sur les effets secondaires des cellules souches embryonnaires », a déclaré Lee Dong-Wook du ministère de la Santé.

<p>The Korea Herald (11/07/2016)</p> <p><a href="http://www.koreaherald.com/view.php?ud=20160711000628">Korea approves CHA University's embryonic stem cell research</a></p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres