L’ X et la mort des clones

Publié le : 28 mai 2002

Des chercheurs américains et japonais de l’université du Connecticut ont publié dans la revue Nature Genetics du 27 mai 2002 les résultats de leurs travaux montrant que les vaches clonées et mortes à la naissance présentaient une anomalie du chromosome X. Xavier Vignon de l’INRA explique que « chez le bovin, environ 10% des embryons obtenus par clonage aboutissent à une naissance. Un tiers d’entre eux meurt dans les jours suivant la naissance à la suite de différentes anomalies, les deux tiers sont vivants et apparemment en bonne santé« . 

Pour comprendre ce fort taux de décès prématuré chez les clones, l’équipe de chercheurs a travaillé sur l’expression d’une dizaine de gènes portés par le chromosome X chez quatre vaches clonées et mortes après la naissance. Ils ont découvert d’importantes anomalies de l’expression génétique au sein d’organes majeurs comme le coeur, le foie, le cerveau, le rein et la rate. Ces anomalies seraient dues à l’activation anormale du couple de chromosomes X. Habituellement, le chromosome X, issu de la mère, désactive le chromosome X issu du père.

 

Il ne reste alors qu’un chromosome X actif. Chez les vaches clonées mortes, les deux chromosomes X sont restés actifs. Cette activation anormale aurait provoqué un excès chromosomique aux effets délétères. Chez les quatre autres vaches clonées, toujours vivantes, aucune anomalie de ce genre n’a été relevée.

<p>Le Figaro (Martine Perez) 28/05/02 - Libération (Corinne Bensimon) 28/05/02</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres