Journée Internationale de la trisomie 21 : « Pour une ‘vraie’ et non une ‘bonne’ conscience »

Publié le 16 Mar, 2016

Jean Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, publie une tribune à l’occasion de la journée internationale de la trisomie 21, le 21 mars. Ces journées sont un prétexte pour « se donner bonne conscience » écrit-il. Elles « se ressemblent et semblent consolider la solidarité autour de personnes qui sont porteuses de cette particularité génétique caractérisée essentiellement par une déficience intellectuelle ».

 

Mais « tout le reste du temps, les personnes trisomiques sont les ennemis publics numéro un d’une politique de santé publique qui a pour effet de les faire disparaître dans un consensus avoué » dénonce-t-il.  Dernière preuve, le 5 mars dernier, lors d’une émission Europe 1 où la journaliste Anne Sinclair « a considéré que l’élimination des trisomiques avant leur naissance est ‘un eugénisme protecteur pour éviter des drames effroyables’ ».

 

Ce « processus d’éradication » passe par le dépistage prénatal non invasif (DPNI), « sûr et sans bavure, efficace à 100% ». Jean Marie Le Méné craint son arrivée prochaine dans la politique de dépistage française : « L’offre créé la demande et l’eugénisme aura fait encore un pas supplémentaire » (cf. Transhumanisme et eugénisme : L’humanité en question ?,Dépistage de la trisomie 21 : l’ “authentique” scandale du transhumanisme, Le marché du dépistage prénatal des trisomiques relève du transhumanisme).

 

Toutefois « l’idéologie française n’est pas la vraie vie », et la recherche avance : la Fondation Jérôme Lejeune finance une recherche thérapeutique au profit des personnes porteuses d’une déficience intellectuelle. Elle « travaille en réseau avec d’autres pays européens, avec les Etats Unis et déjà quelques firmes pharmaceutiques ».

 

Valeurs actuelles (17/03/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines
/ PMA-GPA

PMA : le Conseil d’Etat saisi sur la question de l’accès aux origines

Juristes pour l’enfance demande un décret ordonnant la destruction des stocks de gamètes recueillis avant la loi de bioéthique de ...
Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »
/ Fin de vie

Euthanasie : « l’impossibilité de l’encadrement inhérente à la loi même »

Le Dr Pascale Favre analyse le « modèle » belge régulièrement mis en avant dans le débat sur la fin ...
Canada : un projet de loi pour retarder d'un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales
/ Fin de vie

Canada : un projet de loi pour retarder d’un an l’élargissement de l’AMM aux maladies mentales

Jeudi, le ministre de la Justice a déposé un projet de loi visant à retarder d'un an l’élargissement de l'"aide ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres