Jean-Marie Le Méné: “Il n’y a aucune raison scientifique ou juridique de modifier la loi de bioéthique”

Publié le 20 Déc, 2012

  Interviewé par l’hebdomadaire Pèlerin, Jean-Marie Le Méné, président de la Fondation Jérôme Lejeune, commente la récente campagne de publicité de la Fondation, intitulée "Vous trouvez ça normal?". "Oui", affirme-t-il "cette interpellation a un côté ‘choc’ ". Il poursuit: "une publicité a pour but d’attirer le regard, de piquer la curiosité du lecteur". L’objectif de cette campagne est de "communiquer sur la protection de l’embryon, […] au delà même de la rechercheEt appeler à une moralisation". Ainsi, Jean-Marie Le Méné se demande: " place-t-on les limites de l’éthique?". 
Il est apparu "urgent [à la fondation] de communiquer alors que l’Assemblée va examiner la proposition de loi du Sénat". En effet, précise-t-il, le texte de loi proposé "libéralise la recherche sur l’embryon. Or, il n’y aucune raison scientifique ou juridique de modifier la loi de bioéthique adoptée en 2011. Elle maintient l’interdiction de la recherche sur l’embryon". Ainsi, Jean-Marie Le Méné interpelle: "Pourquoi faciliter cette recherche alors qu’il existe de plus en plus de solutions alternatives, comme l’a prouvé l’attribution du Nobel de médecine? Il est revenu à des chercheurs spécialisés dans les cellules souches pluripotentes, équivalentes à celui des cellules souches embryonnaires"
Le président de la Fondation Jérôme Lejeune termine ainsi en expliquant que "si le processus législatif suit son cours, la non-protection de l’embryon deviendra la loi. Il [lui]semble inouï qu’une atteinte au respect de la vie devienne la règle".  

 Pèlerin (Marie-Christine Vidal) 20/12/12

Partager cet article

Synthèses de presse

15_cellules_souhces_adn_genetique

Des cellules souches mâles et femelles fabriquées à partir du même individu

Une « preuve de concept » que les chercheurs israéliens estiment pouvoir décliner pour toutes les cellules humaines ...
PMA : du sperme utilisé sans consentement
/ PMA-GPA

PMA : du sperme utilisé sans consentement

Deux enfants se sont aperçus que leurs pères biologiques n’avaient pas donné leur accord pour l’utilisation de leurs gamètes ...
Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses
/ PMA-GPA

Royaume-Uni : augmentation du nombre de mères porteuses

Entre 2020 et 2021, le nombre de femmes s’étant portées candidates pour devenir mères porteuses au Royaume-Uni a été multiplié ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres