IVG et contraception en France

Publié le 20 Fév, 2012

Dans Le Quotidien du Médecin, à l’occasion de deux "Rendez-vous du Quotidien" de février 2012, le Dr Raha Shojai, du centre de gynécologie sociale de Marseille a fait le point sur l’IVG médicamenteuse et ses modalités. Cette méthode d’avortement, "simple et efficace" selon le praticien, serait devenue aujourd’hui une "méthode de choix". Alors qu’on évalue à 220 000 le nombre annuel d’IVG en France, plus d’1 sur 10 serait une IVG médicamenteuse. Pour le Dr Raha Shojai, la méthode présente quelques avantages : elle "évite une anesthésie et réduit les délais d’attentes", "préserve la confidentialité lorsque l’expulsion [de l’embryon] a lieu à domicile et permet d’impliquer le partenaire", revient à un "faible coût" pour la collectivité et l’assurance-maladie, et "libère de la place au bloc". Il semblerait que les femmes préfèrent cette méthode, la jugeant "moins barbare" qu’une IVG chirurgicale. Au contraire, celles qui optent pour cette deuxième méthode souhaitent être endormies afin de "ne rien voir ni entendre".

Par ailleurs, le Dr Raha Shojai fait état d’un "paradoxe" en France : "le nombre d’interruptions volontaires de grossesses reste à un niveau élevé alors que les méthodes contraceptives disponibles se sont multipliées". Autre constat préoccupant, le pourcentage d’IVG à répétition qui est estimé à 30%.
Pour Raha Shojai, on ne peut guère mettre en cause la difficulté d’accès à la contraception, sauf dans de rares cas de populations marginalisées. Il explique aussi que le prix de celle-ci n’est pas un "déterminant significatif", puisque l’on sait qu’au Royaume-Uni où la contraception est gratuite, le taux d’IVG est comparable à celui de la France.
Selon le gynécologue, ces chiffres s’expliqueraient par le fait que les "grossesses non désirées, inattendues ou non planifiées", si elles sont moins nombreuses aujourd’hui, sont "plus mal vécues".

Le Quotidien du Médecin (Dr Marine Joras) 09 et 16/02/12

Partager cet article

[supsystic-social-sharing id='1']

Synthèses de presse

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet
/ E-santé

Angleterre : des données de santé divulguées sur le darknet

Après la cyberattaque qui a touché des hôpitaux londoniens, des informations médicales sensibles ont été publiées sur le darknet entre ...
Irlande du Nord : les avortements en hausse de 23,53 %
/ IVG-IMG

Irlande du Nord : les avortements en hausse de 23,53 %

En Irlande du Nord, 2 168 avortements ont été pratiqués entre avril 2022 et mars 2023, soit une augmentation de 23,53 ...
Suisse : les changements de genre à l’état civil en baisse de 39,4 % en 2023
/ Genre

Suisse : les changements de genre à l’état civil en baisse de 39,4 % en 2023

La Suisse a enregistré 713 changements de genre à l’état civil en 2023, contre 1 177 l’année précédente, soit une ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres