IVG : à Dublin, les médecins hésitent à appliquer la loi

Publié le : 18 janvier 2019

Une femme irlandaise s’est vue refuser un avortement au Coombe Hospital de Dublin. « Je souhaite aborder ce que je pense être le premier cas test de la nouvelle législation sur l’avortement. J’ai été contactée par une femme présentant une anomalie fatale du fœtus qui a été confirmée par deux médecins », a annoncé Ruth Coppinger, femme politique irlandaise, devant les ministres. Plutôt que de procéder immédiatement à l’avortement demandé par la femme, les médecins de l’hôpital ont préféré lui demander de patienter quatre semaines, pour attendre une éventuelle fausse-couche. La femme a considéré que ses droits n’étaient pas reconnus et elle a choisi de contacter les autorités pour médiatiser l’affaire. Les médecins craignent la criminalisation et demeurent frileux à valider une demande d’IVG en leur nom.

 

Voir aussi :

IVG en Irlande : un déploiement moins rapide que prévu

Irlande : après les médecins, les infirmières et les sages-femmes refusent de pratiquer l’avortement

<p>Irish Times, Jennifer Bray (17/01/2019)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres