Italie : 2 régions rejettent la pilule abortive RU 486

Publié le : 8 avril 2010

L’autorisation de commercialiser la pilule abortive RU 486 en Italie, le 30 juillet 2009, continue de rencontrer une forte opposition et de susciter de vifs débats (Cf. Synthèse de presse du 1/08/09). La distribution de la RU 486 est à nouveau remise en cause par deux nouveaux gouverneurs régionaux opposés à sa diffusion, élus le 29 mars 2010 lors des élections régionales : Roberto Cota et Luca Zaia, respectivement gouverneurs du Piémont et de la Vénétie. "Je suis pour la défense de la vie, […], et pour ce qui me concerne, la pilule du lendemain ne sera pas distribuée" dans le Piémont a affirmé Roberto Cota le 31 mars 2010 à la télévision. L’Eglise continue aussi de prendre une part active au débat. 

Enfin, la distribution de la pilule abortive n’étant pas toujours effectuée dans le respect de la loi, Ferruccio Fazio, le ministre de la Santé, vient de rappeler que l’administration de la RU 486 doit obligatoirement se faire dans le cadre d’une hospitalisation. Sa prescription en dehors du cadre hospitalier est considéré comme un délit. Pourtant, dans plusieurs régions, certaines femmes ont déjà obtenu la RU 486 sans être hospitalisées.

La Stampa.it (Flavia Amabile, Maria Corbi) 08/04/10 - Slate.fr 07/04/10- Le Monde.fr (Philippe Ridet) 03/04/10 - Courrierinternational.com (Marcello Sorgi) 06/04/10

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres