Irlande du Nord : des manifestants réclament la fermeture de la clinique pratiquant des avortements

Publié le : 19 octobre 2012

La première clinique privée où l’on pratique des avortements a ouvert, ce jeudi 18 octobre à Belfast, suscitant de nombreuses réactions (Cf Synthèse de presse Gènéthique du 11/10/12 et 18/10/12). Ainsi, "quelques deux cents militants anti-avortement […] parmi lesquels quelques mères de famille avec poussettes, des personnes âgées mais aussi des adolescents étaient rassemblés dans le calme […] devant les locaux de la clinique gérée par l’ONG Marie Stopes pour réclamer sa fermeture".
Pour Bernadette Smyth, de l’association "Precious Life", l’objectif est de "signifier à cette organisation qu’elle n’est pas la bienvenue ici et qu’elle ne pratiquera pas d’avortement illégal". Selon James Dowson, issu de l’organisation "UK Life League", "en Irlande, du Nord et du Sud, la population a à plusieurs reprises rejeté l’avortement".

Dans cette région, "l’ouverture de la clinique a ravivé […] une controverse sur la question de l’avortement, des élus locaux de divers bords y voyant une menace à la législation actuelle". Ainsi, alors que le ministre de la Santé, Edwin Poots, appelait l’ONG Marie Stopes à "‘faire très attention à ce qu’elle faisait’ et promis que les autorités s’assureraient ‘que la loi est respectée’ ", "le procureur général d’Irlande du Nord , John Larkin, a également écrit aux députés, majoritairement opposés à l’avortement, pour leur offrir son aide s’ils ouvraient une enquête sur les activités de la clinique", et a souligné qu’ "il ne pourrait en ordonner la fermeture que si des ‘comportements criminels graves’ y étaient constatés".

AFP 18/10/12 – tempsreel.nouvelobs.com 19/10/12

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres