Interruption médicale de grossesse : les soignants affectés

Publié le 11 Déc, 2016

L’interruption médicale de grossesse est « une situation complexe autant pour les parents que pour le personnel soignant ». Attirant l’attention sur ce constat, des soignants en obstétriques demandent un « accompagnement » spécifique.

 

Ils décrivent la réalité de l’IMG : les explications concernant l’accouchement, les démarches administratives (livret de famille, autopsie, prénom, incinération), le foeticide réalisé sous anesthésie péridurale, l’expulsion du fœtus mort, l’éventuelle présentation du fœtus aux parents. Ces gestes « entrainent une souffrance non seulement chez les parents mais également chez les professionnels ». Médecins gynécologue obstétricien et sages-femmes sont « partagés entre les notions de bienveillance et de mort ». Ils ressentent le besoin d’un « suivi psychologique »

La Croix (10/12/2016)

Partager cet article

Synthèses de presse

23_pilule_abortive
/ IVG-IMG

Pologne : le Parlement adopte une loi libéralisant l’accès à la « pilule du lendemain »

La chambre basse du Parlement polonais a adopté une loi autorisant l’accès à la « pilule du lendemain » dès ...
Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »
/ Fin de vie

Canada : des soins palliatifs pédiatriques à améliorer au lieu de proposer l’« aide médicale à mourir »

« Trop d'enfants canadiens qui ont besoin de soins palliatifs n'en bénéficient pas, ou n'en bénéficient que dans les dernières semaines ...
Fausse-couche : l’Angleterre instaure des certificats de « perte de bébé »
/ PMA-GPA, Tous les autres thèmes

Fausse-couche : l’Angleterre instaure des certificats de « perte de bébé »

En Angleterre, les parents qui ont perdu un bébé avant 24 semaines de grossesse peuvent demander un certificat « de ...

Textes officiels

Fiches Pratiques

Bibliographie

Lettres