Insémination post-mortem : son mari assassiné, la jeune femme demande une FIV

Publié le : 5 mars 2018

Mahmoud «Mick» Hawi l’ancien leader du club de motards des Comancheros de Sydney a été assassiné. Dès le lendemain, Carolina Gonzelez, son épouse,  fait une demande urgente devant la Cour Suprême de Nouvelle Galles du Sud, en Australie, pour qu’un urologue puisse réaliser une «extraction de sperme posthume». Neuf tubes de sperme seront ainsi récupérés. L’échantillon est stocké dans un établissement de FIV[1], car Carolina Gonzelez souhaite « réaliser son désir d’avoir un bébé avec son amour d’adolescence ». Elle attend l’autorisation du tribunal pour utiliser le sperme et réaliser son désir d’enfant via FIV.

 

[1] Fécondation In Vitro.

 

<p>Daily Mail (05/03/2018)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres