« Industrie de la PMA » : une étude australienne dénonce les conflits d’intérêts

Publié le : 3 novembre 2017

Une étude australienne parue dans Human Fertility ce jeudi révèle des conflits d’intérêts dans l’ « industrie de la fécondation in vitro ».  Certaines cliniques de fertilité australienne fonctionnent sur le modèle d’entreprises commerciales, y compris dans la façon de prendre en charge les femmes qui s’adressent à elles. Ces femmes « vulnérables » peuvent alors être victimes de « faux espoirs », car la clinique leur propose de nouveaux cycles sans alerter sur les très faibles probabilités de succès. L’intérêt financier de multiplier le nombre de cycle de fécondation in vitro prime sur les conséquences physiques et psychologiques de ces traitements sur les femmes. D’un autre côté des médecins motivés par le gain financier proposent à des femmes qui n’en auraient pas besoin des traitements de fertilité. Ces pratiques mettent non seulement les patientes « en danger » mais biaisent les taux de succès des cliniques.

<p>Medical press (2/11/2017)</p>

Partager cet article

Synthèse de presse

Chronique audio

Textes officiels

ressources

Fiches pratiques

Bibliographies

S'abonner aux lettres